Home » Notre journal

Notre journal

Nouvelle  reconnaissance de qualité d’ Adom’Services62

==============================================================

Assemblée Générale de juin 2017 : Pierre Coussemaeker passe le relais à Florelle Oboeuf

Lors de l’Assemblée Générale d’ADOM’Services du 28 Juin 2017, Pierre Coussemaeker, Président sortant, fait un point sur le développement d’ADOM’ Services62  avant de passer le relais à la nouvelle Présidente, Florelle Oboeuf.

Chers Administrateurs,
Monsieur le Directeur,
Mesdames et Monsieur les Responsables de Service,
Mesdames et Messieurs les Salariés,
Chers Usagers,
Messieurs les Expert-Comptable et Commissaire aux Comptes,

L’année dernière, je terminais mon rapport moral en comparant notre Association à un vieux vaisseau qui navigue dans une mer agitée. Il tangue mais résiste aux vents contraires. Le capitaine est sur le pont et les matelots à leur poste pour éviter les écueils et rechercher les vents favorables pour le conduire vers des eaux plus calmes.

Notre bateau, attaché au port de Boulogne, a eu ses 20 ans en 2016. Si nos finances nous l’avaient permis, nous aurions, comme je le souhaitais, fêté cet anniversaire pour remercier les salariés du beau travail qu’ils effectuent chaque jour chez nos usagers en apportant leurs attentions, leurs bons soins, un peu de bonheur en rompant par leur présence leurs longs moments de solitude. C’est la raison d’être d’ A’Dom’Services.

Malheureusement, les chiffres des quatre premiers mois de l’année 2016 étaient encore mauvais. Mais depuis le mois de Mai, les vents se sont retournés grâce à une régularisation de tarif certes mais aussi à une inversion des courbes d’entrées et de sorties de notre Service d’Aide à Domicile, au bon développement de notre Service de Transport Accompagné. Les premiers mois de l’année 2017 sont même de bonne facture avant même l’intégration de l’AADSP de Pont-de-Briques.

L’article d’un journal local du 14 Juillet 2016 suite à notre assemblée générale du 29 Juin 2016 a pu inquiéter à juste titre un certain nombre d’entre vous, usagers ou salariés de par son titre pour le moins alarmiste. Les gros titres de la presse en général sont écrits de façon à attirer le regard. La lecture de l’ensemble de l’article faisait appel plus à la réflexion et au discernement qu’à l’émotion. La raison nous impose de reconnaître que l’ensemble des Associations à Domicile est en difficulté sur tout le territoire français. Les actions menées par A’Dom’Services62, forte de ses 20 ans commencent à porter leurs fruits, notre offre de services permettant de compenser un service déficitaire par l’apport d’un service en plein développement. C’était l’esprit du texte que vous avez dû recevoir, usagers et salariés, pour vous rassurer. Pour rester dans la communication, Monsieur le Directeur et moi-même sommes allés présenter notre association sur les ondes de Transat-FM le 28 Août 2016, jour de nos 20 ans.
Comme le disait Winston Churchill, le succès n’est jamais final, l’échec n’est jamais fatal, c’est le courage qui compte.

Je rajouterai qu’il faut savoir provoquer la chance, elle ne vient pas à nous, il faut aller la chercher. C’est ce à quoi nous nous sommes employés en étudiant différentes pistes que je laisserai développer par Monsieur Boulanger qui n’est jamais à court d’idées.

Ceci en introduction de ce qui a le plus occupé notre temps, nos réflexions, nos réunions en cette année 2016 à savoir la mise en liquidation de l’Association d’Aide à Domicile de Pont-de-Briques, l’AADSP. Les différentes associations contactées avaient jusqu’au 26 Septembre 2016 pour faire une offre de reprise. Nous connaissions bien cette association pour avoir tenté de mutualiser certains services dès que les premières difficultés sont apparues en 2013. Cette coopération lui a permis d’obtenir par le Département un fonds de restructuration. En vain. A notre grande surprise, aucune offre n’a été présentée. En ce qui nous concerne, nous sentant un peu les héritiers naturels de l’AADSP, nous avons eu l’idée d’envoyer au Juge Liquidateur un courrier présentant notre intérêt à condition d’obtenir tous les documents comptables et sociaux afin de nous permettre de prendre une décision fiable. Un délai d’un mois supplémentaire nous a été accordé. Je dois ici remercier la pertinence de notre Commissaire aux Comptes et l’obstination de notre Expert-Comptable pour obtenir ces documents, étudier la faisabilité du projet et leur aide à la décision. Le 15 Mars 2017, le Tribunal de Grande Instance de Boulogne nous accordait la reprise de l’actif de l’AADSP avec jouissance au 1er Avril.

Nous avons privilégié l’aspect humain, en reprenant les 42 salariées à domicile, en ne licenciant que le personnel administratif. Une communication par courrier s’est développée auprès des usagers et des salariés pour rassurer les uns et les autres. Il s’en est suivi une course contre la montre : pour respecter le libre-choix, demande d’autorisation aux usagers de la part du Conseil Départemental pour le transfert des dossiers d’APA et de PCH de l’AADSP au profit d’ A’Dom’Services, rencontre individuelle chez chaque usager, rencontre collective puis individuelle avec chaque intervenante à domicile, vérification de tous les contrats de travail, de l’état des congés payés, le transfert des contrats de prévoyance, préparation dans l’urgence, afin qu’il n’y ait pas de rupture de service, des plannings du mois d’Avril au vu de ceux du mois en cours, la gestion des modulations du temps de travail, des remplacements, sans aucun recul, des arrêts-maladie et des soldes de congés payés sur le compte de l’AADSP, sans compter les imprévus et les inconnues. Il y a pu y avoir inévitablement ici ou là quelques dérapages. Nous vous prions de nous excuser. Mais devant l’ampleur du défi, ils ont été très limités. Nous remercions la patience et la confiance des usagers et des salariés de Pont-de-Briques à un niveau tel que la quasi-totalité des bénéficiaires, c’est à signaler, a continué de faire confiance à leur intervenante à domicile et par delà adhéré à nos valeurs. C’était la clé de la réussite de cette fusion. Pour ne pas perturber ni les usagers, ni les intervenantes, nous avons préféré conserver les locaux de Pont-de-Briques. Seules les heures de permanence physique ont été modifiées. Je voudrais, à ce sujet, rendre un hommage profond à notre Directeur, à nos Cadres de secteur qui ont absorbé ce surcroît de travail, sans personnel supplémentaire, prenant sur leur temps de repos ou de congés, alors qu’ils étaient déjà surchargés de travail. C’est grâce à eux que nous avons réussi, sans trop m’avancer, la première étape de cette intégration. Nous pouvons être fiers d’être à la tête d’une Association riche de ses 172 salariés. S’il a vite paru évident que cette croissance externe était vitale pour A’Dom’Services, nos frais étant devenus incompressibles, l’échec de cette fusion aurait entrainé ou entrainerait notre chute.

Pour ne pas être trop long, je laisse à notre Directeur le soin de vous développer nos autres réalisations – augmentation du nombre de places au SSIAD, audit qualité, télégestion, création d’un SPASAD. Tout cela en plus de l’ordinaire.

Il faut reconnaître que ce surcroît de travail a un retentissement sur nos engagements. Le retard certes apporté à notre certification Afnor et CapHandeo mais surtout au détriment des relations que nous pouvons avoir avec nos usagers. Ce manque de relations nous est reproché dans le questionnaire de satisfaction que nous élaborons chaque année avec les élèves SP3S du lycée Saint – Jo. Nous le regrettons mais trop souvent, nous devons agir dans l’urgence. Autre reproche pérenne, c’est le changement d’intervenante du fait de congés, de législation du Travail, ou de maladie. Sur ce dernier point, nous sommes préoccupés par le nombre important d’arrêts de travail, malgré les mesures de prévention. Il n’est pas question pour moi d’apporter un jugement car le métier d’aide à domicile ou d’auxiliaire de vie est très fatigant et très difficile, mais j’en appelle à la solidarité entre tous : en effet, une absence provoque toujours une réaction en chaîne préjudiciable au service des usagers : parfois dans l’urgence, il faut trouver un remplaçant, qui, lui, n’avait peut-être pas envie de travailler, pour profiter de son temps de repos, le personnel administratif doit alors faire face, au pied levé, au chamboulement toujours risqué des plannings et l’usager est déçu de ne pas voir son intervenante préférée à laquelle il s’était habitué. Ne voyez dans mes propos plus que des remarques mais une incitation à considérer l’importance de chacun dans un groupe de collègues solidaires et responsables même si les occasions de rencontres sont rares dans ce type d’activité.

Nous avons eu 86 retours sur les 310 questionnaires envoyés soit 28 %. Ce qui paraît peu. 36% adhèrent à notre association depuis plus de 5 ans, ce qui est un signe de fidélité, 16% depuis moins d’un an, signe de renouvellement. Plus de 95 % sont satisfaits ou très satisfaits des services de l’association.

D’autre part, le réseau Mutuaide Assistance qui représente un certain nombre de mutuelles complémentaires nous a encore renouvelé sa note A en 2016 tant en note opérationnelle qu’administrative, soit la meilleure note pour notre qualité de service.

J’ai été très heureux de voir la réactivité d’A’Dom’Services lors de la récente période de canicule que ce soit auprès les usagers, des intervenantes à domicile ou du transport accompagné. Ceci dit pour faire reconnaître par les pouvoirs publics notre rôle de prévention, dans l’économie sociale et solidaire, et même de santé en évitant, en retardant ou réduisant une éventuelle hospitalisation. Tout ne peut être fait par l’Etat, mais alors qu’il nous donne les moyens de cette délégation de service public. Nous avions bénéficié par deux fois d’un fonds de restructuration. Ces demandes, qui sont très chronophages pour nous tous, ont un résultat aléatoire. Nous avons eu la chance d’en bénéficier mais l’aspect bouée de sauvetage ne nous convient pas. Le Conseil Départemental nous tarifie à 21, 87 € de l’heure, tarif identique en 2016 et 2017, la moyenne départementale étant de 21, 90 €, reconnaissant que notre prix de revient est de 22, 26 €. Comment voulez-vous qu’une entreprise survive avec une perte de 0,39 € par heure ? Suite à l’alerte de notre Commissaire aux Comptes devant nos difficultés chroniques, nous avons interpelé le Conseil Départemental qui semble, dans sa réponse, nous positionner de façon prioritaire pour la signature d’un nouveau CPOM dans le cadre de fonds d’appui et de soutien aux bonnes pratiques. Le Conseil Départemental sait reconnaître les bons élèves et sachons nous-mêmes reconnaître qu’il fait plus dans le Pas-de-Calais que dans d’autres départements. Cependant, on peut rester dubitatif devant la disparition du Secrétariat d’Etat aux personnes âgées dans le nouveau gouvernement.

Enfin, notre Conseil d’Administration verra coopter deux nouveaux membres bénévoles comme tous ses élus, portant leur nombre à 11. Un membre coopté est là pour s’imprégner de nos valeurs, pour se former à notre esprit, comprendre le milieu dans lequel nous exerçons. Un Conseil est riche de sa diversité. Quelles que soient nos origines familiales, sociologiques, professionnelles, notre sensibilité politique ou nos croyances, chacun peut et doit apporter son expérience. Ce n’est pas le chemin le plus facile, mais la confrontation raisonnée permet de s’enrichir soi-même des idées des autres, et en apprenant à se connaître, à mieux vivre ensemble. L’un des entrants est Frédéric Dezoteux, ancien voisin que j’ai connu en culottes courtes, maintenant responsable sur le littoral de l’URIOPSS, qui nous apportera son expertise sur le milieu associatif sanitaire et medico-social. Et pour que nous ayons à peu près la même parité qu’à l’Assemblée Nationale, nous avons le plaisir de recevoir avec bienveillance la candidature de Madame Gayat qui a déjà un grand passé dans le bénévolat au service des autres.

Ceci était mon dernier rapport moral. Je me suis engagé pour trois ans, en fait j’ai effectué presque quatre ans à cette responsabilité. En bonne santé, c’était un devoir pour moi alors que des personnes de mon âge bénéficient des services de notre association. Je remercie mon épouse pour sa patience et celui qui a su me convaincre qu’en 2013 j’étais, selon lui, l’homme de la situation. J’ai beaucoup appris. Vous m’avez apporté beaucoup. J’ai apprécié les valeurs d’A’Dom’Services qui ne sont pas un vain mot. Je loue le courage de notre Directeur face aux contraintes budgétaires, de notre staff administratif qui fait face au delà de ses obligations. Tous unis, tous responsables, tous solidaires pour que vive A’Dom’Services. Le Conseil d’Administration a fait du bon travail. Nous sommes en ordre de bataille pour relever les défis qui ne manqueront pas de se présenter. Nous avons débroussaillé le terrain, nous avons semé ce que nous allons récolter après une lente germination. Je ne quitte pas Adom’Services pour autant. Je serai le premier président sortant à rester au Conseil d’Administration.

Je voudrais terminer ce message d’espérance en vous citant deux citations que j’ai relevées au hasard de mes lectures. La première que j’ai exprimée lors de mes derniers voeux au personnel est de Saint-Exupery : Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le permettre. La seconde de Sénèque : Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il veut aller.

A’Dom’ lève les amarres et bon vent ! Tu as l’équipage qu’il te faut.

Merci à vous tous.

Pierre Coussemaeker

_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_x_

 

FUSION ENTRE A’DOMSERVICES62 et L’AADSP :

Le 1er Avril 2017, A’DomServices62 a absorbé l’AADSP – Association d’Aide à Domicile et Services à la Personne de Pont-de-Briques Saint-Etienne-au-Mont.

Les 42 emplois des intervenantes à domicile ont été sauvegardés.

Les locaux de l’AADSP, rue Edmond Madaré ont été maintenus pour faciliter la même proximité avec les habitants et l’accueil des salariés. Seuls les horaires de permanence seront modifiés.

Vous avez, pour la plupart d’entre vous, été fidèles à vos intervenantes, en reconnaissance de leur service et de leur professionnalisme. Comme vous, nous leur avons fait confiance. Nous vous en  remercions.

Soyez assurés de nos sentiments dévoués en accord avec notre maxime : << L’Aide et le Soin à domicile qui embellissent votre quotidien >>.

N’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes là pour vous.

_____________________________________________________________

Vœux 2017 à l’ensemble du personnel

 

 

 img026 img027

____________________________________________________________________________________________________

GOÛTER  DE NOËL :

 

P1050992

Dans le cadre de nos relations intergénérationnelles, nous avons invité quelques usagers, accompagnés par une auxiliaire de vie, à une après-midi récréative organisée par les amis de Charles Dickens dans la salle du Petit Bois de Condette, le 8 Décembre 2015 grâce à notre service de Transport Accompagné.

Après avoir apprécié les chants de Noël interprétés par la chorale Condettae Cantores et deux saynètes écrites par l’auteur anglais, ils ont dégusté le thé et les pâtisseries.

P1050983

 

______________________________________________________________________________________________________

Lu dans  LA LETTRE DE L’ECONOMIE  SOCIALE ET SOLIDAIRE EN BOULONNAIS  de la  C.A.B. ( Novembre 2015 )img035______________________________________________________________________________________________

S’informer sur Alzheimer, et trouver une maison de retraite dans le Pas-de-Calais.

Le 4 mai prochain, l’annuaire MediPages organise une journée d’information sur Alzheimer destinée aux seniors et leurs aidants du département du Pas-de-Calais. Préalablement inscrits sur le site, ils auront accès à des informations permettant de faciliter leur vie quotidienne, telles que des données spécifiques sur la maladie, les coordonnées d’une maison de retraite dans le Pas-de-Calais, ou encore les infrastructures médicales régionales. Un forum de discussion en ligne avec des gérontologues experts sera également disponible en ligne. S’informer sur l’exécution de différentes démarches dans le département, sera ainsi plus facile.

 

_____________________________________________________________________________________ ________________

 

HandiCap  ou pas  Cap

Le 30Mars 2015,  journée HandiCap ou pas Cap au Lycée Saint-Jo, lycée des métiers de la Santé et du Social.

Au contact du réel, test grandeur nature des difficultés rencontrées par les personnes concernées.

  IMG_20150330_151434                                                                                                   Notre service de Transport Accompagné.

________________________________Association Paul Corteville des Chiens-Guides d’Aveugles

  1. Association Paul Corteville Chiens guides d'aveugles

Association les serre-dents Handi boxe Le Portel                                                                              Association Les Serre-dents. Handi-Boxe de Le Portel

 

 

 

 

 

Parcours en fauteuil roulant                                                                 Notre secrétaire en plein test.

______________________________________________________________

Visite du Château d’Hardelot

le 23 Décembre 2014 organisée par A’DomServices pour nos usagers, accompagnés par des élèves de la prépa à l’école d’infirmiers(ères) de Saint-Jo.

 

2 1